Irak - Chrétiens d’Orient - Réponse de M. Laurent Fabius

Irak - Chrétiens d’Orient - Réponse de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, à une question à l’Assemblée nationale (Paris, 23/07/2014)

Madame la Députée,

Je pense que tout le monde ici partage l’émotion forte que vous avez traduite dans votre question. Mais, en même temps, il faut dire les choses, en ce qui concerne la France, telles qu’elles sont.
Vous qui suivez ces questions, vous êtes certainement informé que, lundi dernier, c’est à la demande de la France, que le conseil de sécurité des Nations unies s’est exprimé explicitement sur ce sujet.
De la même façon, le président de la République, moi-même, tel ou tel membre du gouvernement ont rappelé, comme vous l’avez fait, à quel point cette question des chrétiens d’Orient en Irak, mais plus largement, est une question qui devait nous mobiliser.
Concrètement, en plus de la saisine du conseil de sécurité ce lundi, nous avons, sur le plan pratique, financier, dépêché un certain nombre de crédits pour permettre que toute une série de personnes déplacées soient aidées.
Cela vaut pour l’Irak, cela vaut dans d’autres régions du Proche et du Moyen-Orient. Et, ce matin-même, en conseil des ministres et en conseil de défense, nous avons abordé ce sujet avec le président de la République.
Je voudrais terminer sur l’Irak. En ce moment-même, les Irakiens sont en train de déterminer leurs institutions. Il est capital, je dis bien « capital », que l’on puisse empêcher la partition irakienne. Car, si l’organisation terroriste, EIIL, prend le dessus, comme beaucoup d’indications nous le montrent, à ce moment-là le phénomène que vous avez décrit va non seulement se poursuivre mais s’amplifier.
J’appelle donc, à travers cette assemblée, tous ceux qui peuvent faire pression pour faire en sorte que l’Irak ne soit pas démembré. Ce sera la position de la France au soutien de toutes les minorités, en particulier des chrétiens d’Orient./.

Dernière modification : 25/07/2014

Haut de page