Covid-19 : Foire aux questions

Dispositions du Saint-Siège et de la Conférence Épiscopale italienne

En raison de l’épidémie du Covid-19 l’audience générale du mercredi et l’Angelus seront diffusés en streaming jusqu’au 12 avril. En conformité avec les décisions de la Direction de la Santé et de l’Hygiène du Vatican, la participation des fidèles aux messes matinales du Saint-Père à la Maison Sainte-Marthe est suspendue. Le pape célèbrera en privé.

Les Musées du Vatican, les fouilles, les Musées des Villas pontificales et les centres des musées des basiliques pontificales seront fermés jusqu’au 3 avril.

La place et la basilique Saint-Pierre sont fermées aux visites guidées et aux touristes jusqu’au 3 avril.

Les bureaux de l’Aumônerie apostolique sont fermés au public.

Toutes les cérémonies religieuses sont suspendues en Italie jusqu’au 3 avril.

Les célébrations liturgiques de la Semaine Sainte auront lieu sans la présence des fidèles.

Consignes sanitaires

Que faire en cas de symptômes évocateurs de COVID 19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) ?

Vous pouvez appeler :
- Soit votre médecin traitant, ou si vous n’avez pas de médecin traitant ou si vous ne parlez pas italien, vous pouvez également contacter les médecins francophones connus des consulats français en Italie (Milan, Rome, ou Naples).
- Soit les services sanitaires régionaux dont la liste est consultable sur le site de la protection civile
Appelez le 112 ou 118 en cas de difficultés respiratoires ou en cas de malaise. N’allez pas aux urgences ni dans un cabinet médical, isolez-vous strictement à domicile.

J’ai appelé les services sanitaires italiens, qui m’ont dit que je devais rester chez moi en confinement et qu’un médecin viendrait me voir, mais il n’est toujours pas passé.

Suivez les consignes qui vous ont été données, restez en confinement chez vous et respectez bien les gestes barrières pour protéger votre entourage. Si vos symptômes ne s’aggravent pas, contentez-vous de rester en contact avec votre médecin traitant. Appelez le 112 ou 118 en cas de difficultés respiratoires ou en cas de malaise.*

Faut-il porter un masque ?

Le port du masque chirurgical n’est pas recommandé sans présence de symptômes. Le masque n’est pas la bonne réponse pour le grand public car il ne peut pas être porté en permanence et surtout n’a pas d’indication sans contact rapproché et prolongé avec un malade. Ce sont les "gestes barrières" et le confinement qui sont avant tout efficaces.

Je suis bloqué à l’étranger et j’ai un traitement médical, que puis-je faire ?

La plupart des médicaments courants ou leurs équivalents sont disponibles dans des pharmacies locales. En cas de difficultés d’approvisionnement, vous pouvez consulter un médecin localement (Cf. médecins francophones connus des consulats français en Italie Milan, Rome, ou Naples). Si vous disposez d’une ordonnance et si le médicament n’est pas disponible localement, vous pouvez contacter votre assurance (liée à une carte bleue ou autre) afin de vous le faire acheminer en urgence.

Confinement et vie quotidienne

Quelles sont les mesures prises par le Gouvernement italien ?

Face à l’épidémie du Covid-19, le gouvernement italien a adopté les décrets du Président du Conseil des ministres (DPCM) du 9 mars 2020, du 11 mars 2020 puis du 22 mars 2020. Dans ce cadre, des mesures strictes s’appliquent afin de limiter la propagation du coronavirus ; elles sont en vigueur sur l’ensemble du territoire, dans un premier temps jusqu’au 3 avril 2020.

Peut-on se déplacer ?

Il est demandé d’éviter de sortir de chez soi.
Il est possible de sortir pour se rendre au travail (uniquement dans les secteurs essentiels prévus par le décret du 22 mars) ou pour des motifs de santé, voire d’autres nécessités comme, par exemple, l’achat de biens essentiels. L’activité physique pratiquée de façon individuelle est autorisée à proximité de l’habitation, en respectant la distance d’au moins un mètre à l’égard des autres personnes.
Il faut toutefois être en mesure de le prouver, au moyen d’une déclaration sur l’honneur dont le formulaire peut être téléchargé sur le site du ministère de l’intérieur italien. En tout état de cause, il est fortement recommandé de travailler à distance ou de prendre des congés. En l’absence d’un motif valable, il est nécessaire de rester chez soi, pour le bien de la communauté.

Si je ne respecte pas ces mesures, je risque quoi ?

Vous risquez d’abord d’être contaminé ou de contaminer votre entourage.
De plus, le non-respect des mesures de confinement est réprimé par une peine de 3 mois d’emprisonnement ou une amende de 206€. La véracité des déclarations sur l’honneur fait l’objet de contrôles et leur inexactitude constitue le délit de fausse déclaration à officier public et est passible de 1 à 6 ans d’emprisonnement.
Pour les personnes placées en quarantaine, les déplacements en violation de cette obligation peuvent en outre entraîner des poursuites pour l’infraction "d’imprudence causant une épidémie", passible d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 12 années de réclusion.

Les magasins sont-ils ouverts ?

Seuls restent ouverts les magasins de produits de première nécessité (alimentation), kiosques à journaux, bureaux de tabac et pharmacies.

Sont fermés :
- Les écoles, collèges et universités ;
- Les centres commerciaux, à l’exception de ceux dédiés à la vente de produits de consommation courante (alimentation, pharmacie, première nécessité) ;
- Les bars, restaurants et autres établissements de restauration ;
- Les établissements récréatifs ;
- Les établissements culturels, musées et bibliothèques ;
- Les stations de sport d’hiver et toutes les installations sportives, gymnases et clubs de sport, publics ou privés ;
- Les parcs d’attraction, les parcs à thèmes et les lieux de spectacles publics couverts ou
ouverts ;
- Les établissements de jeu (salles de jeux, casinos, bingos…) ;
- Les parcs et jardins publics ;
- Les commerces, entreprises et industries non essentiels (cf. décret du 22 mars)

Je vis seule(e), ma vie quotidienne est compliquée en raison du confinement (courses, médicaments, isolement etc.) qui peut m’aider ?

De nombreuses mairies italiennes ont mis en place des services dédiés.
A titre d’exemple, la mairie de Rome a mis en place un numéro de téléphone dédié et une plateforme web sur laquelle vous pouvez trouver des informations sur la livraison de médicaments et les achats à domicile, les numéros d’urgence, les contacts des volontaires civils, toutes les informations sur le Coronavirus et la possibilité de signaler d’autres services à offrir et à partager. Pour toute information et demande, appelez le numéro +39 0640060606, du lundi au vendredi, de 9h à 13 h et de 14h à 18h.

Un annuaire des associations françaises est également disponible en ligne sur les sites des consulats de Milan, Rome et Naples. N’hésitez pas à les contacter si vous en avez besoin ou si vous voulez proposer votre aide.

Quelles sont les mesures prises en France ?

Depuis le 17 mars, les autorités françaises ont également adopté le même type de mesures sur l’ensemble du territoire national pour une durée initiale de 15 jours. Vous trouverez toute l’information sur la situation en France sur le site du Gouvernement.

Voyages

Peut-on voyager ?

Il est recommandé de limiter ses déplacements, car ils augmentent la propagation du virus. Certains voyages sont néanmoins autorisés s’ils sont justifiés : retour à son domicile, motifs professionnels impératifs, motifs de santé.

La frontière est-elle fermée ?

La frontière entre l’Italie et la France a toujours été ouverte et l’est encore actuellement.

Des contrôles sont tout de même effectués :
- Sur le territoire italien, les autorités italiennes exigent que les voyageurs soient munis du formulaire qui peut être téléchargé.
- De même, sur le territoire français les voyageurs doivent se munir d’une attestation de circulation téléchargeable sur le site du gouvernement français.

Toute personne entrant en Italie et y séjournant pour une durée supérieure à 72 heures, est tenue de se soumettre à une mesure d’auto-isolement pour une période de 14 jours. Elle est tenue dans ce cas de se signaler aux autorités sanitaires locales.
Cette mesure ne s’impose pas aux travailleurs frontaliers, ni aux professionnels de santé se déplaçant pour des motifs directement liés à leur activité professionnelle.

Les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen sont fermées depuis le mardi 17 mars midi pour 30 jours. Ce qui signifie que tous les voyages entre les pays non européens et l’Union européenne seront suspendus pendant 30 jours. Les Français qui sont actuellement à l’étranger et souhaitent rentrer pourront bien entendu rejoindre la France.

Mon vol est annulé, la France peut-elle me rapatrier ou prendre en charge mon voyage de retour ?

Vous êtes invités à solliciter une solution de remplacement auprès de la compagnie aérienne ou de l’agence de voyage. Votre compagnie d’assurance ou d’assistance (liée à une carte bleue ou autre) peut, le cas échéant, prendre en charge votre retour.
Il appartient à chaque voyageur de réserver et de prendre en charge son billet de retour, en contactant les compagnies aériennes qui affrètent les vols commerciaux. La compagnie Alitalia continue de proposer des vols vers la France. La frontière terrestre italo-française n’est pas fermée, il est donc aussi possible de regagner la France en voiture.
Concernant le remboursement de votre voyage, l’Etat ne peut intervenir dans la relation contractuelle vous liant avec votre compagnie de transport ou voyagiste. En cas de difficulté, il vous est possible de contacter la Médiation Tourisme et Voyagepour vous assister dans vos démarches.

Je suis touriste français en Italie, puis-je voyager ?

Les déplacements pour des motifs touristiques sont désormais prohibés.
Si vous avez une solution d’hébergement en Italie (amis, famille) il est d’abord conseillé de respecter le confinement puisque nos déplacements favorisent la propagation du virus.
Si vous ne pouvez pas rester en Italie, prenez toute disposition pour rentrer en France au plus vite. Vous êtes autorisé à rejoindre votre domicile et donc à rentrer en France si vous y résidez habituellement.

Je suis résident français en Italie, puis-je voyager ?

Si vous êtes français mais que vous vivez habituellement en Italie, restez-y, sauf raisons sanitaires impératives. Il est en effet recommandé d’éviter autant que possible les déplacements internationaux, et notamment de voyager vers la France, à moins que des raisons impératives ne vous y contraignent. Limiter au maximum les contacts sociaux – comme le demande la communauté scientifique, c’est aussi limiter les déplacements internationaux.
Vous êtes aussi soumis aux mesures italiennes qui limitent les déplacements. Il est recommandé de rester à votre domicile. Seuls les déplacements pour des exigences de travail ou des situations de nécessité démontrées, ou encore pour des motifs de santé ou de retour à son domicile sont autorisés.

Je suis étudiant en échange universitaire, est-ce que je dois rentrer en France ?

Il est rappelé que chaque déplacement augmente le risque de propagation du virus. En conséquence, il appartient à chacun d’apprécier la nécessité d’un éventuel retour. Lorsque cela est possible (moyens financiers, hébergement, cours à distance), il est conseillé de respecter le confinement sur place en respectant les consignes des autorités locales. Le décret du 22 mars ne concerne pas les résidences universitaires, qui restent ouvertes.
Les étudiants qui décident de rentrer en France (pour des raisons de santé par exemple) peuvent organiser eux-mêmes leur voyage. Les frontières entre la France et l’Italie sont ouvertes et les communications aériennes et terrestres ne sont pas interrompues.

Je suis étranger et dispose d’un titre de séjour français, je suis de passage en Italie. Puis-je rentrer en France ?

Oui, les ressortissants étrangers munis de titre de séjour pourront, ainsi que leur conjoint et leurs enfants, rejoindre leur domicile en France. Les documents autorisant le séjour en France ont par ailleurs été prorogés pour une durée de 3 mois.

Quels sont les moyens de transport pour rentrer en France ?

La compagnie Alitalia opère encore vers la France depuis la plupart des grandes villes italiennes (avec escale à Rome), bien qu’elle ait réduit ses vols. Des vols directs à destination de Paris, Marseille et Nice sont assurés au départ de l’aéroport de Rome Fiumicino. Il est conseillé aux voyageurs de contacter directement les compagnies pour vérifier que les vols ne sont pas annulés
Vous pouvez également voyager en voiture.

Puis-je transiter par la France ou l’Italie ?

Les frontières françaises et italiennes sont ouvertes. En revanche, certains pays imposent des restrictions, totales ou partielles à l’entrée sur leur territoire ; vous devez vous renseigner auprès de leur représentation diplomatique.
Les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen sont fermées pour les ressortissants non communautaires à compter du 17 mars midi pour 30 jours.
Dans la mesure du possible, il est recommandé de reporter son voyage pour limiter la propagation du virus.

Je rentre en France en voiture. Vais-je pouvoir m’arrêter pour la nuit dans un hôtel ?

Les établissements hôteliers italiens ne sont pas concernés par l’obligation de fermeture prévue par les décrets des 9 et 22 mars 2020 (sauf en Lombardie, où les hôtels sont effectivement fermés). Toutefois, compte tenu de la baisse de fréquentation, de nombreux établissements hôteliers ont suspendu leurs activités. Il convient donc de vérifier que l’établissement dans lequel vous souhaitez séjourner est ouvert.

Une fois rentré en France par liaison aérienne, peut-on se déplacer sur le territoire français pour rejoindre son domicile ? Faut-il produire un document particulier ? Un proche peut-il venir me chercher à l’aéroport ?

Le ministère de l’Intérieur indique que le retour de personnes à leur domicile est un cas dérogatoire prévu aux restrictions de déplacement. Ce retour au domicile sera possible soit en renseignant un document téléchargeable sur le site du Ministère de l’intérieur soit en rédigeant une attestation sur papier libre expliquant que vous rentrez en France après un séjour à l’étranger.
Sauf nécessité pour porter assistance à des personnes ne pouvant se déplacer seules (personne à mobilité réduite, enfants…) il ne faut pas accueillir vos proches dans les gares et aéroports. Plus d’informations sur le site du Ministère de l’intérieur.

Savez-vous comment va évoluer la situation ? Puis-je maintenir un voyage prévu en avril ?

La situation est évolutive. Il conviendra de vérifier si de nouvelles mesures sont prises par les autorités italiennes et françaises par la suite.

Obligations familiales

Je suis français et réside en Italie, mais j’aimerais me rendre chez mes parents âgés qui sont en France et ne sont pas autonomes ; est-ce possible ?

Il faut d’abord rappeler que les personnes âgées sont les plus vulnérables, par conséquent il vaut mieux éviter autant que possible les contacts avec elles. En France, les mairies, via leur centre d’action sociale (CAS) assurent de nombreux services pour accompagner les personnes dépendantes. Il convient donc, avant d’entreprendre votre déplacement, de vous renseigner sur leurs services ou de faire appel à vos proches sur place.
Si vous n’avez pas d’autre alternative, il s’agit là d’une condition de nécessité qui peut justifier votre voyage, dès lors que vous les rejoignez pour rester à leurs côtés et non pour une simple visite.

Je suis séparé/divorcé, comment voir mes enfants ?

Les déplacements pour rejoindre les enfants mineurs chez l’autre parent ou chez le parent gardien, ou bien pour les ramener chez soi, sont autorisés conformément aux modalités du jugement de séparation/divorce. Mais il est rappelé que chaque déplacement augmente le risque de propagation du virus. En conséquence, il appartient à chacun d’apprécier la nécessité de ce voyage.

Continuité du service public et démarches consulaires

Les démarches urgentes et justifiées sont toujours assurées. Il suffit de contacter votre consulat par mail ou téléphone (cf. rubrique ci-dessous).

Passeport et carte d’identité : Les rendez-vous pour le recueil ou la remise sont suspendus pour l’instant, sauf urgence justifiée. Exceptionnellement, les cartes d’identité et passeports non remis dans le délai des 3 mois, ne seront pas détruits.

Inscription consulaire  : L’inscription au registre peut se faire en ligne. Plus d’informations ici.

Etat civi : Les demandes de transcription d’un acte de naissance, de mariage, de divorce, de décès peuvent être envoyées par courrier postal (mais les services postaux réduisent leur activité, contentez-vous d’envoyer uniquement les dossiers urgents). Pour les déclarations de naissance, il est exceptionnellement conseillé de faire une demande de transcription. Plus d’informations ici .

Mariages  : Toutes les célébrations civiles et religieuses sont suspendues par les autorités italiennes. Nous vous conseillons de reporter votre mariage. Les demandes de « Nulla Osta » peuvent se faire par courrier. Plus d’informations ici.

Bourses scolaires  : le calendrier de la campagne boursière est décalé.

Elections  : les élections consulaire du 17 mai 2020 sont annulées et reportées au mois de juin (si la situation le permet).

Visas : En raison de la crise sanitaire, la France a suspendu la délivrance de visas jusqu’à nouvel ordre. Cette décision concerne toutes les demandes de visas.

En cas d’urgence, merci de nous contacter par mail à demandevisa.rome-amba@diplomatie.gouv.fr. Les personnes dont le rendez-vous a été annulé seront prioritaires dès que la situation sera rétablie et seront contactées par email.

Légalisation de signature et copies conformes : suspendues, sauf urgence justifiée.

Certificats de vie :
Le GIP Union Retraite a décidé le report des prochaines campagnes de contrôle (envoi aux pensionnés des certificats de vie) initialement prévues aux mois d’avril et de mai. Le délai pour renvoyer son certificat de vie rempli et signé, habituellement de deux mois, est augmenté de deux mois pour les trois campagnes de contrôle en cours (janvier, février, mars). Les pensionnés qui ont reçu un certificat de vie au cours des mois de janvier, février ou mars, auront donc 4 mois au lieu de 2 pour renvoyer leur certificat de vie ou le télécharger sur le site info-retraite.
Attention : les assurés dépendant de l’Agirc-Arrco et ayant reçu leur formulaire au mois de janvier ne pourront pas bénéficier du report indiqué ci-dessus ; en cas de difficulté, ces pensionnés sont invités à prendre contact, par téléphone ou par mail, avec leur interlocuteur de l’Agirc-Arrco, pour un rétablissement provisoire, au cas par cas, de leur pension.

Comment signaler ma présence aux services consulaires ?

Un ressortissant français en Italie peut s’inscrire selon deux modalités, en fonction de la durée et du type de séjour :

Si vous résidez en Italie (pour plus de 6 mois) : Vous pouvez vous inscrire au registre mondial des Français établis hors de France. L’inscription peut se faire en ligne.

Si vous êtes seulement de passage en Italie (pour du tourisme ou un séjour de moins de 6 mois) : Vous pouvez vous inscrire sur le fil d’Ariane. L’inscription peut se faire en ligne.

Comment nous joindre ?
L’accueil du public est restreint, mais l’ambassade de France et les consulats sont plus que jamais mobilisés et à votre écoute.

Si votre question concerne le coronavirus (information générale, problème de santé, de voyage, de déplacement, etc.) merci d’appeler l’un ou l’autre de ces numéros, selon l’encombrement des lignes, de 9h à 20h, du lundi au vendredi :
+39 06 68 60 19 01
+39 06 68 60 19 02
+39 06 68 60 19 03
+39 06 68 60 19 04
+39 06 68 60 19 05

Si votre question concerne une démarche consulaire (passeport, carte d’identité, état civil, permis de conduire, élections, visas, etc.) :
- Pour Milan, merci de joindre le +39 02 655 9141, de 9h à 13h et de 14h à 17h du lundi au vendredi, ou d’envoyer un email à l’adresse suivante : admin-francais.milan-fslt@diplomatie.gouv.fr
- Pour Rome et Naples, merci de joindre le +39 06 68 60 15 00, de 9h à 13h et de 14h à 17h du lundi au vendredi, ou d’envoyer un email à l’adresse suivante : consulat.rome-amba@diplomatie.gouv.fr

Si vous souhaitez joindre un autre service de l’ambassade, le standard reste le +39 06 68 60 11 (de 9h à 17h du lundi au vendredi, et de 9h à 19h le samedi)

Comment s’informer ?
Les services de l’État français sont pleinement mobilisés :

Nous vous invitons à consulter régulièrement les sites internet des Ambassades de France et ses réseaux sociaux Facebook et Twitter
Ministère de l’Europe et des affaires étrangères : son site France Diplomatie et sa fiche « Conseils aux voyageurs » pour l’Italie.
Les informations générales sur la situation en France sont accessibles sur le site du gouvernement.

Autorités italiennes :

Ministère des affaires étrangères notamment sa FAQ, traduite en français.
Ministère de la santé
Protection civile
Ambassade d’Italie en France

Dernière modification : 25/03/2020

Haut de page