Chrétiens d’Orient - Réponse de M. Laurent Fabius

Chrétiens d’Orient - Réponse de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international à une question à l’Assemblée nationale (Paris, 01/07/2014)

La France connaît les inquiétudes et les craintes des chrétiens du Proche et Moyen-Orient en cette période cruciale et demeure vigilante quant à leur situation. La visite du Président de la République au Vatican, le 24 janvier dernier, a permis d’échanger avec le Pape François sur la situation des chrétiens d’Orient et de réaffirmer la mobilisation constante de la France les concernant.
La France entretient des relations anciennes avec les chrétiens de Syrie et elle est très attentive à leur situation dans le conflit tragique qui déchire aujourd’hui ce pays. Elle maintient des contacts réguliers avec les différentes églises locales et leurs responsables. Le régime de Damas, responsable d’une répression atroce contre son peuple afin d’étouffer ses revendications de liberté et de justice, a conduit le pays à la guerre civile et au chaos. La complicité avec des groupes jihadistes sème la confusion et vise à discréditer l’opposition démocratique. La France soutient la coalition nationale syrienne qui défend un avenir démocratique pour la Syrie et l’égalité de tous les citoyens quelle que soit leur communauté d’origine. La France est mobilisée pour dégager une solution politique basée sur le communiqué de la conférence de Genève, solution qui doit assurer la sécurité et l’égalité de tous les citoyens.
En Irak, où la progression de l’EIIL menace l’unité du pays et la stabilité de la région, la France a immédiatement appelé les autorités irakiennes à protéger les populations civiles menacées, quelle que soit leur confession./.

(Source : site Internet de l’Assemblée nationale)

Dernière modification : 25/07/2014

Haut de page