Attentats en Belgique

Suite aux attentats qui ont fait plusieurs dizaines de victimes, le 22 mars 2016, à Bruxelles, le Pape a envoyé un télégramme de condoléances à S.E.R Mgr Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles. Ce message est signé par le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège. Au lendemain des attentats terroristes, lors de l’audience générale, le Pape a nouvellement condamné "ces cruelles abominations qui sèment seulement la mort, la terreur et l’horreur".

Télégramme du Pape, 22 03 2016

A S.E. Mgr Jozef De Kesel, Archevêque de Malines-Bruxelles
Apprenant les attentats survenus à Bruxelles, touchant de nombreuses personnes, Sa Sainteté le Pape François confie à la miséricorde de Dieu les personnes qui ont perdu la vie et il s’associe par la prière à la peine de leurs proches. Il exprime sa profonde sympathie aux blessés et à leurs familles, ainsi qu’à toutes les personnes qui contribuent aux secours, demandant au Seigneur de leur apporter réconfort et consolation dans l’épreuve. Le Saint-Père condamne à nouveau la violence aveugle qui engendre tant de souffrances, et implorant de Dieu le don de la paix, il invoque sur les familles éprouvées et sur les Belges le bienfait des Bénédictions divines.
Cardinal Pietro Parolin
Secrétaire d’État de Sa Sainteté

Appel du Pape, 23 03 2016

"J’ai suivi le cœur meurtri les tristes informations des attentats terroristes commis hier à Bruxelles qui ont fait de nombreuses victimes et blessés -a-t-il dit-. J’assure de ma prière et de ma proximité le cher peuple belge, tous les proches des victimes et tous les blessés. Je lance de nouveau un appel à toutes les personnes de bonne volonté pour qu’elles s’unissent dans une condamnation unanime des ces cruelles abominations qui sèment seulement la mort, la terreur et l’horreur. Je demande à tous de persévérer dans la prière et de demander au Seigneur, en cette Semaine sainte, de consoler les cœurs affligés et de convertir ceux des personnes aveuglées par le fondamentalisme cruel, par l’intercession de la Vierge Marie". Le Pape a invité les personnes présentes à réciter un Je vous salue Marie et a ajouté : "Et maintenant, en silence, prions pour les morts, pour les blessés, pour leurs familles et pour tout le peuple belge".

Dernière modification : 23/03/2016

Haut de page